Faire face à l'urgence
Héberger
Loger
Intégrer
Accompagner
les jeunes
Soigner
Former
Insérer par l'activité
économique

Inquiétude des associations après l’évacuation du camps d’Aubervilliers

Communiqué de presse de la FAS - Inquiétude après l’évacuation du camps d’Aubervilliers

L’évacuation des 500 personnes vivant dans le campement d’Aubervilliers a été engagée ce matin. Cette opération menée dans un contexte de crise sanitaire majeure était nécessaire compte tenu des conditions de vie et d’hygiène déplorables des personnes depuis plusieurs mois.

Cependant, si des solutions d’hébergement à l’hôtel sont mobilisées, une partie des personnes évacuées sera orientée vers des gymnases à Paris et en région parisienne. Ce mode d’hébergement en dortoir collectif est inadapté aux règles de confinement et de protection, des personnes hébergées et des intervenants sociaux, face au risque épidémique.

 

Les modalités de restauration sommaires, ainsi que l’absence de sanitaires et de douches en nombre suffisant, renforcent cette inquiétude.

 

C’est pourquoi nous demandons que l’hébergement en gymnase soit le plus court possible, et que des solutions d’hébergement alternatives et inconditionnelles soient rapidement proposées : orientations à l’hôtel, mobilisation de locaux vacants déjà repérés, utilisation des places d’internats proposées par la Région Ile-de-France, etc.

 

Nous demandons également que les lieux d’hébergement soient dotés de matériels de protection, notamment des masques, gel hydroalcoolique et gants, pour garantir la protection des personnes hébergés et des intervenants sociaux de proximité.

 

Associations signataires :

Fédération des acteurs de la solidarité

Fondation Abbé Pierre

Association Cités Caritas

Association Equalis

Emmaüs Solidarité

Fondation Armée du Salut

 

Contact presse :

Audrey-Jane Baldi, 06.17.80.03.52, audrey-jane.baldi@federationsolidarite.org